<Aumento dell'incidenza delle anosmie/ageusie : legame con l'infezione da coronavirus /covid-19 .

Articolo francese con traduzione

Augmentation de l’incidence des anosmies/ agueusies : lien avec le coronavirus/Covid-19 ? [36]



> Bouaziz Alain - ORL - paris (75018), France, 15 mars 2020

[Note des modérateurs : fusion de 2 discussions en

cours sur le même sujet] Avez vous une augmentation du nombre d’anosmie-agueusie ces derniers temps en rapport présumé avec le Covid19? J ai un cas avéré testé positif cette semaine. Un cas non testé, car non symptomatique au retour de la Mecque. Et mon ami ORL le dr Gilles Koskas, qui m’a écrit a 3 cas non testé mais asymptomatique . Les infectiologues de Bichat qui suivent le patient positif ont confirmé que l’anosmie-agueusie peut faire partie du tableau .

>> RÉPONDRE

>> RÉPONDRE (MAIL)

>> NOUVEAU MESSAGE

>> TOUTE LA DISCUSSION

>> ARCHIVER

>> HAUT

[...]

> de Monredon Olivier - ORL - La Rochelle (17000), France, 03 avr. 2020

je reproduis ci dessous un document que nous a transmis sur un autre forum louis Parquet, ORL à rochefort (merci à lui) : L'article est de Dr Vincent GENDRIN Service d'Infectiologie Hôpital Nord Franche-Comté 90400 Trévenans Suite aux informations récentes concernant l’anosmie et/ou agueusie comme symptômes du COVID 19, nous avons voulu savoir quelle était la valeur prédictive de ces 2 signes fonctionnels pour le diagnostic de COVID 19. Comme un grand nombre d’hôpitaux, notre établissement a mis en place un circuit ambulatoire de prélèvement pour les soignants présentant des symptômes compatibles avec une infection à SARS CoV2, afin de confirmer ou non cette infection. Au moment du prélèvement, nous recueillons de façon systématique les signes fonctionnels que présentent les soignants, à l’aide d’un formulaire standardisé. La semaine dernière, nous avons ainsi interrogé, puis prélevé, 217 personnes (prélèvement nasopharyngé, avec un seul écouvillon passé dans les 2 narines jusqu’au rhinopharynx), pour réalisation d’une RT-PCR SARS CoV2. Au total, le résultat du test était positif pour 43.8% des 217 personnes testées (n= 95 patients/217). Parmi les 82 patients qui déclaraient avoir une anosmie ou une modification de l’odorat (soit 37,8 % de la totalité des personnes testées), le taux de positivité de la RT PCR SARS CoV2 était de 78% (n=64 patients /82) Parmi les 81 patients qui déclaraient avoir une agueusie ou une altération du goût (soit 37,3 % de la totalité des personnes testées), le taux de positivité de la RT PCR SARS CoV2 était de 88,9 % (n=72 patients/81) Ainsi, dans cette population essentiellement composée de soignants, prélevés en ambulatoire du fait de symptômes d’intensité modérée faisant évoquer un COVID 19, la valeur prédictive positive d’une altération du goût est de 88,9%. La recherche de SARS CoV 2 par PCR sur écouvillon nasopharyngé n’étant pas d’une sensibilité de 100%, nous pouvons même penser que certains résultats négatifs sont peut-être des faux-négatifs, et donc affirmer que l’altération du goût à une valeur prédictive positive d’au moins 88,9% pour le diagnostic de COVID 19, dans cette population de soignants, prélevés en ambulatoire, pour des symptômes compatibles avec un COVID 19, dans une région d’Europe confrontée actuellement à une circulation virale intense (Nord Franche-Comté). La sensibilité du symptôme « altération du goût » est de 65.3%, sa spécificité est de 84.4%, en prenant pour référence la positivité d’un test de RT PCR SARS CoV2 sur prélèvement nasopharyngé. Nous en tirons 2 conséquences pour notre pratique : en cette période où les tests de confirmation du COVID 19 sont encore peu disponibles, avec des délais encore longs pour le prélèvement et le rendu des résultats, si l’interrogatoire retrouve de façon fiable la présence d’une altération nette du gout, on peut affirmer, en attendant la réalisation d’un test, que le patient a au moins 88,9% de probabilité d’avoir une infection à SARS CoV2. Ceci concerne une proportion non négligeable des personnes testées actuellement dans notre centre (37,3%) A l’inverse, si un patient rapporte (de façon fiable) une altération du goût en cette période d’épidémie intense, et que le résultat du test à la recherche de SARS CoV2 s’avère négatif, il conviendra de rester prudent avant d’affirmer l’absence de COVID 19, et de maintenir des précautions d’hygiène adéquates, en proposant éventuellement de répéter le test (peut-être sur un autre type de prélèvement plus profond : expectoration…)

In seguito a informazioni recenti sull'anosmia e / o sull'età come sintomi di COVID 19, volevamo sapere qual era il valore predittivo di questi 2 segni funzionali per la diagnosi di COVID 19.

Come un gran numero di ospedali, il nostro stabilimento ha istituito un circuito di campionamento ambulatoriale per gli operatori sanitari che presentano sintomi compatibili con un'infezione da SARS CoV2, al fine di confermare o meno questa infezione.

Al momento del campione, raccogliamo sistematicamente i segni funzionali presentati dai caregiver, utilizzando un modulo standardizzato.

La scorsa settimana abbiamo intervistato e quindi eseguito il prelievo a 217 persone (campione nasofaringeo, con un singolo tampone passato attraverso le 2 narici al rinofaringe), per eseguire una SARS CoV2 RT-PCR.

In totale, il risultato del test è stato positivo per il 43,8% delle 217 persone testate (n = 95 pazienti / 217).

Tra gli 82 pazienti che hanno riferito di avere anosmia o un cambiamento dell'olfatto (37,8% di tutte le persone testate), il tasso di positività della RT PCR SARS CoV2 era del 78% (n = 64 pazienti / 82)

Tra gli 81 pazienti che hanno dichiarato di avere una ageusia o un'alterazione del gusto (37,3% del numero totale di persone testate), il tasso di positività della RT PCR SARS CoV2 era dell'88,9% (n = 72 pazienti / 81)

Pertanto, in questa popolazione principalmente composta da caregiver, presa in regime ambulatoriale a causa di sintomi di moderata intensità che evocano un COVID 19, il valore predittivo positivo di una alterazione del gusto è dell'88,9%.

La ricerca di SARS CoV 2 mediante PCR sul tampone rinofaringeo non ha una sensibilità del 100%, possiamo persino pensare che alcuni risultati negativi siano forse falsi negativi, e quindi affermano che l'alterazione del gusto un valore predittivo positivo di almeno l'88,9% per la diagnosi di COVID 19, in questa popolazione di caregiver, vista in regime ambulatoriale, per sintomi compatibili con COVID 19, in una regione dell'Europa che sta attualmente affrontando la circolazione virale intenso (Nord Franca Contea).

La sensibilità del sintomo di "alterazione del gusto" è del 65,3%, la sua specificità è dell'84,4%, prendendo come riferimento la positività di un test SARS CoV2 RT PCR su tampone rinofaringeo.

Tiriamo due conseguenze per la nostra pratica: in questo periodo in cui i test di conferma COVID 19 non sono ancora molto disponibili, con scadenze ancora lunghe per il campionamento e il rendering dei risultati, se l'interrogatorio trova in modo affidabile la presenza di '' un chiaro cambiamento nel gusto, possiamo dire, in attesa di un test, che il paziente ha almeno l'88,9% di probabilità di avere contratto un'infezione da SARS CoV2. Ciò riguarda una percentuale significativa delle persone attualmente testate nel nostro centro (37,3%)

Al contrario, se un paziente segnala (in modo affidabile) un cambiamento nel gusto durante questo periodo di intensa epidemia e il risultato del test per la SARS CoV2 risulta negativo, sarà consigliabile rimanere cauti prima di '' affermare l'assenza di COVID 19 e mantenere adeguate precauzioni igieniche, possibilmente offrendo di ripetere il test (forse su un altro tipo di campione più profondo: espettorato ...)

12 visualizzazioni

Follow me on

 

0142 55 592 Casale M.to

338 40 90 774 mobile

  • Google+ Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

© 2023 by Scientist Personal. Proudly created with Wix.com